Suivez nous
Facebook
Twitter

KOSMIK JOURNEY

Un film de Jan Kounen
Film en réalité virtuelle – 3D CGI
SYNOPSIS

Nous sommes avec Jan Kounen, c’est lui qui nous guide jusque dans la jungle amazonienne à la rencontre d’un guérisseur qui va conduire notre expérience de l’ayahuasca. Nous prenons ensuite la place de Jan, nous voyons ce qu’il voit, nous vivons son voyage. C’est cela que permet désormais la réalité virtuelle, de nous mettre à la place de quelqu’un qui va tenter, avec les moyens visuels mis à sa disposition de retranscrire du mieux qu’il peut son expérience : ce qu’il voit, ce qu’il entend, et surtout ce qu’il ressent.

 

Le savoir indigène, et l’ayahuasca, permettent de voir naître une émotion, de la voir s’incarner, de la voir prendre forme. Le pari de ce film serait d’illustrer au mieux ce que d’autres ont déjà vécu. Le film se veut être une tentative de retranscription la plus fidèle possible de l’expérience curative ayant lieu dans une clairière au coeur de la jungle péruvienne.

AUTEUR

Jan KOUNEN
Réalisateur et scénariste

Après des études à l’Ecole des Arts Décoratifs de Nice, où il tourne ses premiers courts métrages, Jan Kounen officie en tant qu’assistant opérateur et réalisateur de vidéoclips et documentaires. En 1989, il se fait un nom avec le court métrage Gisele Kerosene, auréolé du Grand Prix de la catégorie au Festival du Film Fantastique d’Avoriaz.



Au début des années 90, Jan Kounen travaille beaucoup pour la publicité et signe deux nouveaux courts métrages très remarqués, Vibroboy et Le Petit chaperon rouge, ce dernier le voyant travailler avec Emmanuelle Béart. En 1996, il signe son premier long-métrage, l’excentrique et violent Dobermann, porté par Vincent Cassel.



Après le très controversé Dobermann, Jan Kounen part au Mexique et au Pérou, s’immerge dans la culture chamane et revient en 2004 avec le western Blueberry, adaptation de la célèbre bande-dessinée de Jean-Michel Charlier et Jean Moebius Giraud dont il donne le rôle-titre à son complice Vincent Cassel. La même année, il poursuit son étude du chamanisme avec le documentaire D’autres mondes. Après avoir signé Darshan – l’étreinte (2005), Jan Kounen change d’univers en 2007 en mettant en scène la comédie 99 F, féroce satire du monde de la pub adaptée du best-seller de Frédéric Beigbeder et portée par Jean Dujardin. Réalisateur de clips publicitaires à ses débuts, Jan Kounen est parfaitement designé pour le poste…



Après avoir participé au projet 8 où il milite pour améliorer la santé maternelle dans le monde , il réalise Coco Chanel & Igor Stravinsky dans lequel il dépeint la liaison passionnée entre la célèbre couturière avec le compositeur russe. Porté par Anna Mouglalis et Mads Mikkelsen le film fait le clôture du Festival de Cannes 2009.

PRODUIT PAR
AVEC LE SOUTIEN FINANCIER DE
Loading...